Comment lire les étiquettes

Publié le par La Gourmette

Aujourd'hui en flanant à ma terrasse de café, (eh oui alors qu'il fait - 8000 °C un peu partout, dans le sud ouest ca vaaaaa :p) j'ai lu un article intéressant dans Téléstar sur Comment lire les étiquettes. Alors ni une ni deux comme je suis une blogueuse dévouée, je vous restranscrit l'article à défaut de pouvoir vous le scanner. Exclusivement pour les cosmétiques, l'article permet de savoir un peu mieux lire les étiquettes. 

Si vous me suivez, vous savez que pour moi, c'est pas quelque chose qui attire mon attention, comme pour les fameux dessins vous permettant soi disant de savoir combien de temps garder sa crème.... Avant, et moi j'ai commencé à me maquiller la, on avait pas besoin d'avoir une étiquette, si la crème était sèche elle était foutue et basta.... D'ailleurs on en revient à ce que je pense quand vous lirez la section "Les conservateurs", les marques commencent à retirer le parabène soit disant décrié, mais on ne m'enlèvera pas de la tête que c'est comme pour le high tech, si ca se conserve moins, qu'on met une étiquette 6 mois, ca relance l'achat...... Marketing tout ca....

 

http://1.bp.blogspot.com/_QCO8GJT6S-I/TLHvqtxjuWI/AAAAAAAACyc/O42cnOZtlhM/s1600/toxicit%C3%A9+cosm%C3%A9tiques.jpg

Téléstar février 2012 // Diméthicone, propylparabène.... Que signifient ces noms bizarres présents sur les étiquettes ? télé Star et Laurence Wittner font le point sur ces ingrédients appartenant à la liste INCI.

LES EAUX

L'eau (Aqua) représente 50% des formules, voire jusqu'à 90%  pour les produits lavants. Déminéralisée et purifiée, elle apparaît parfois sous la forme d'eau de mer, d'eau thermale ou florale. Dans ce cas, elle possède des oligoéléments et des sels minéraux qui apaisent les peaux sensibles.

 

LES CORPS GRAS

Associés à l'eau, ils constituent 40% des formules (lait, crème). Ils sont d'origine :

Minérale : comme le parraffinum liquidum (huile de parafine) ou minéral oil (huile minérale). Ces huiles sont émolientes et protectrices, mais elles sont issues de résidus de la pétrochimie. Si vous êtes contre, orientez-vous vers les soins naturels ou bio.

Naturelle : comme  les huiles, les cires ou les beurres tel que le beurre de Karité. Recherchés pour leur propriétés nourrissantes et réparatrices, il sservent également d'épaississant.

Synthétique : tels que le dimethicone ou le cyclopentasiloxane, ce sont les célèbrees silicones. Souvent utilisés dans les crèmes solaires ou les shampoings, ils apportent un effet "toucher doux" et facilitent l'étalement. Cependant ils ne sont pas biodégradables. A éviter, donc, si vous souhaitez preserver la faune et la flore.

 

LES TENSIOACTIFS

Le sodium chloride, sel, est utilisé comme épaississant dans les formules. En revanche, le sodium laureth sulfate, présent en grande quantité dans les formules lavantes pour faire mousser, est un faux ami rès décrié car irritant pour la peau.

 

LES HYDRATANTS

La Glycérine, dérivée de l'alcool, peut être d'originie végétale (sorbitol issu de l'alcool de sucre), animale ou synthétique. C'est l'hydratant le plus utilisé car il est bien toléré par l'organisme et partiipe au maintien d l'eau dans la peau.

 

LES PRINCIPES ACTIFS

Même si il ne représentent que 1 à 2 % d'une composition, ce sont les stars des formules, puisqu'ils agissent sur le problème ciblé par la crème (antirides, hydratante....) Il y a d'un côté les "Non botaniques" comme la Viramine C (éclat du teint), l'acide hyaluronique (souplesse), et les "botaniques" avec les actifs végétaux comme l'extrait de caféine (élimination des cellules graisseuses) et les huiles essentielles de bois de rose (teint), d'agrumes (anticellulite)....

 

LES CONSERVATEURS

Utilisés dans 90% des cosmétiques, les parabènes sont efficaces contrre les bactéries, les levures et les champignons. C'est grace à eux que l'on peut garder un pot de crème oivert plus d'un mois dans sa salle de bain. Pourtant, ils sont décriés, et de plus en plus retirés des formules, notamment les parabènes composés des préfixes en "butyl", "isobutyl" etc

Ils sont remplacés par des huiles essentielles ou des conservateurs considérés comme plus doux, comme le benzoate de sodium, l'alcool benzylique ou l'acide sorbique. Mais attention, certaines de ces remplacants peuvent entrainer des allergies.

Publié dans MAKEUP-BEAUTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article